Imprimer

Position de PARCEM par rapport aux mesures prises

le .

PARCEM a été complètement sidérée et consternée par mes mesures de fermeture des comptes et de suspension provisoire des activités de certaines Organisations de la Société Civile Burundaise dont PARCEM prises le 20/11/2015 et 23/11/2015 respectivement par le Procureur Général de la République et par le Ministre de l’Intérieur et de la Formation Patriotique à travers l’Ordonnance Ministérielle n°530/1597 du 23/11/2015.

Cliquer ici pour lire en intégralité la déclaration